Une maintenance est prévue ce mercredi 22 mai de 12H30 à 13H00, le site sera inaccessible. Merci pour votre compréhension.

Accueil > Ration alimentaire du chien ou du chat : le rôle des micronutriments

Ration alimentaire du chien ou du chat : le rôle des micronutriments

ration alimentaire chien chat

 

Ration alimentaire : un aliment pour chien ou chat doit être équilibré et pour cela leur apporter les nutriments dont ils ont besoin. À côté de l’eau et des macronutriments (protéines, glucides, lipides), les micronutriments jouent eux aussi un rôle essentiel. Présentation de ces éléments dont l’importance n’est pas proportionnelle à la taille.

 

Après différents processus de dégradation mécaniques et chimiques, les aliments ingérés par les chiens et les chats sont délités en nutriments qui sont les éléments nutritionnels qui seront assimilés au niveau de l’intestin grêle.

À côté de l’eau et des macronutriments (protéines, lipides, glucides), des nutriments dits micronutriments sont tout aussi importants pour le maintien de la bonne santé de l’animal.

On distingue deux grandes catégories de micronutriments : les minéraux et les vitamines.

Sur l’étiquette d’un paquet de croquettes, les minéraux peuvent apparaître sous la dénomination « cendres brutes » ou « matières inorganiques ».

Au sein des minéraux, on peut encore faire la distinction entre deux catégories : les minéraux importants en grande quantité comme le calcium, le phosphore, le chlore, le magnésium, le sodium ou le potassium, qu’on appelle macro-minéraux, sels minéraux ou tout simplement minéraux, et les minéraux dont l’organisme n’a besoin que d’une petite quantité comme le zinc, le cuivre, le fer, l’iode, le sélénium, le mobylène, le fluor ou le manganèse, qu’on appelle oligo-éléments.

Ces substances chimiques simples ne peuvent être fabriquées par l’organisme et doivent donc être apportées par l’alimentation.

 

Réactions chimiques

Les minéraux remplissent divers rôles et permettent par exemple le déroulement de réactions chimiques vitales dans l’organisme. Ils jouent également un rôle structurel et participent à la construction du squelette. C’est le cas de deux minéraux particulièrement importants : le calcium et le phosphore. Ces deux minéraux sont indissociables et plutôt que la teneur isolée en calcium ou en phosphore d’une ration alimentaire, on regarde le rapport du calcium sur le phosphore qui, idéalement, doit se situer entre 1 et 2 (une ration doit donc apporter plus de calcium que de phosphore). Pour un chien adulte à l’entretien, on recherche très exactement un rapport de 1,25 et de 1,1 pour un chat.

D’autres minéraux jouent plutôt un rôle fonctionnel comme le sodium qui intervient dans la transmission de l’influx nerveux. Le fer est un constituant indispensable de l’hémoglobine du sang et un déficit en fer peut être source d’anémie. Enfin, les minéraux peuvent participer à l’élaboration du lait chez une chatte ou une chienne allaitante.

Tout excès ou carence en un élément minéral peut donc être lourd de conséquences pour la santé de l’animal. Les fabricants de petfood ont bien intégré ce nécessaire équilibre et formulent leurs produits en respectant les recommandations nutritionnelles qui sont par exemple publiées et actualisées par la Facco*.

Outre les minéraux, d’autres micronutriments sont particulièrement importants pour la santé du chien et du chat : les vitamines.

 

Ration alimentaire : hydro ou liposolubles

Elles sont désignées par des lettres et chaque vitamine possède ses propriétés particulières.

On distingue une fois de plus deux groupes de vitamines :

-les vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau) : elles ne sont pas stockables dans l’organisme et doivent donc être apportées chaque jour par l’alimentation ; les principales sont les vitamines B et C ;

-les vitamines liposolubles (solubles dans les lipides) : elles sont stockées par le foie et les graisses et font donc moins souvent l’objet de carences ; à l’inverse, un excès alimentaire en certaines vitamines liposolubles peut être dangereux ; les principales sont les vitamines A, D, E et K.

Les rôles des vitamines sont très divers. Par exemple, la vitamine A stimule l’immunité, participe à la croissance osseuse, à la beauté du pelage, favorise la reproduction des cellules. La vitamine D intervient aux côtés du calcium et du phosphore pour la synthèse osseuse. La vitamine K a un rôle central dans la coagulation sanguine et constitue de ce fait l’antidote approprié en cas d’intoxication par les anticoagulants (raticides).

Certains excès en vitamines peuvent être graves pour la santé. C’est le cas avec la vitamine D : un excès en cette vitamine pendant la croissance peut entraîner des problèmes squelettiques. L’équilibre est important car une carence en vitamine D peut aussi entraîner des troubles comme du rachitisme.

Les carences en d’autres vitamines peuvent, de même, avoir des conséquences importantes : maladies de peau lors de carence en vitamine E, troubles nerveux lors de carence en vitamine B, etc.

*Facco : Chambre syndicale des fabricants d'aliments pour chiens, chats, oiseaux et autres animaux familiers.