Le site sera indisponible le mercredi 25 mai entre 12h30 et 13h00 pour cause de maintenance. Merci de votre compréhension.

Accueil > NAC: pourquoi les identifier ?

NAC: pourquoi les identifier ?

 

Bien que non obligatoire, l’identification des nouveaux animaux de compagnie (NAC), catégorie à laquelle appartient notamment le lapin de compagnie, présente de multiples intérêts en termes de santé et de sécurité.

Les lapins, comme les autres nouveaux animaux de compagnie (NAC), n’ont pas d’obligation d’identification, mais cela est parfois nécessaire pour voyager, établir un certificat, ou d'autres démarches administratives.

De même que l’identification des carnivores domestiques est enregistrée dans le fichier national I-CAD, celle des chevaux dans le fichier SIRE, celle des espèces de la faune sauvage protégée et des espèces non domestiques dans le fichier I-FAP, les NAC ont leur propre fichier d’identification : le fichier Vetonac (www.vetonac.fr).

En 2021, 5 065 lagomorphes, famille qui regroupe les différentes races de lapins de compagnie, étaient enregistrés dans Vetonac dont 3 172 l’ont été après 2018.

 

L'identification par le vétérinaire

L'identification et l'enregistrement des NAC ne peuvent être réalisés que par un vétérinaire. La pose et l’enregistrement d’un insert électronique permettent en effet de donner une identité et une traçabilité aux NAC, d’améliorer le suivi et la qualité des soins et de localiser rapidement les détenteurs lors d’une éventuelle crise sanitaire via le fichier pérenne des animaux concernés, à savoir Vetonac.

Par exemple, quand une zoonose (maladie transmissible de l’animal à l’Homme) survient, le fichier Vetonac envoie l’information aux propriétaires pour les tenir informés ainsi qu’à destination des groupes Facebook des espèces de NAC concernées.

Cet acte d’identification est également l’occasion pour les propriétaires d’obtenir des informations sur leur animal, son espèce, ses origines et la réglementation en vigueur.

 

Continuité des soins

Dans le cas de professionnels (animaleries, zoos, réserves, centres d’accueil de la faune sauvage), l’identification permet de répondre à une obligation légale : centraliser la gestion des populations captives et qualifier légalement leur enseigne et leur droit à ouverture, vente, présentation au public.

Elle répond aussi à une attente des propriétaires de NAC qui investissent des sommes parfois supérieures à l’achat d’un chien ou d’un chat pour leur NAC et permet de proposer une offre qui favorise la continuité des soins.

Selon les modalités (acte vigile ou sous anesthésie gazeuse), les différentes structures vétérinaires pourront vendre cet acte d’identification de 50 à 120 euros TTC.