Accueil > Cohabitation entre furets : possible sous conditions

Cohabitation entre furets : possible sous conditions

Le furet est un animal solitaire mais il peut très bien tolérer ses congénères et vivre en groupe à condition de respecter quelques règles.

Seul ou à plusieurs ? 

Un furet peut très bien vivre seul si on lui consacre suffisamment de temps et répond à ses besoins. Pour autant, il pourra aussi vivre en groupe s’il y a été convenablement habitué.

Un propriétaire doit rester conscient que, s’il adopte plusieurs furets, ce ne sera pas pour se décharger de ses responsabilités et que multiplier le nombre d’animaux accroît du même coup les contraintes (litière, soins…) et le temps à leur consacrer.

Plus facile avec des jeunes

La cohabitation avec un autre furet sera d’autant plus facile que les furets sont jeunes.
Bien sûr, si deux furetons sont adoptés en même temps, cela facilite les choses.

Le cas échéant, la rencontre devra être progressive et se faire si possible sans intervention humaine.
A noter qu’entre deux furets mâles non castrés, l’entente sera généralement très difficile. S’ils sont stérilisés, elle est tout à fait possible.

Soigner les présentations

Une fois la décision prise d’adopter un autre furet, il faudra être particulièrement vigilant au moment de le présenter à l’animal déjà en place. La cohabitation est tout à fait possible mais nécessitera toujours une période d’adaptation.

Les animaux devront être mis en présence sur un terrain neutre et non dans le lieu de vie du furet déjà résident du foyer.

Les morsures sont fréquentes de la part du furet dominant, généralement celui qui est chez lui, mais le plus souvent sans gravité et visent surtout à impressionner l’autre animal. Le propriétaire devra éviter d’intervenir sauf si les animaux se battent violemment.

Une fois habitués l’un à l’autre, les deux furets deviendront à coup sûr de formidables compagnons de jeu.