Accueil > Attention aux vomissements chez le furet

Attention aux vomissements chez le furet

Le furet est sensible à certaines affections digestives qui peuvent se traduire par des nausées et des vomissements. Ils sont toujours anormaux et doivent motiver une consultation vétérinaire.

Un signe d’alerte

A la différence du chien ou du chat, chez lesquels les vomissements peuvent être sans gravité, le furet dès lors qu’il est en bonne santé ne vomit pas. Il y a donc toujours une cause pathologique sous-jacente en cas de vomissement.
Un tel comportement doit donc susciter une consultation rapide chez le vétérinaire.

Des causes digestives possibles

Le furet est sujet aux inflammations de l’œsophage et de l’estomac (gastrite). Les gastrites chez le furet sont souvent liées au stress.
Des vomissements brutaux accompagnés de signes généraux (abattement, anorexie…) peuvent aussi être le signe de l’ingestion d’un corps étranger et d’une obstruction digestive.
D’autres affections peuvent provoquer des vomissements comme un insulinome.
Un furet à jeun pourra être sujet aux nausées.

Repérer les signes de nausée

Au-delà des vomissements, le furet peut aussi être sujet aux nausées. Ces dernières génèrent des signes typiques : hypersalivation, grincements de dents, animal qui porte frénétiquement ses pattes avant vers sa bouche…

Quelle conduite adopter ?

En cas de signes de nausées ou de vomissements, il faut conduire son animal chez le vétérinaire qui effectuera un examen clinique et pratiquera les examens complémentaires adéquats (radio, prise de sang…).
Le traitement des vomissements dépend en effet de la cause mise en évidence.