Accueil > Tous les conseils > Conseils pour chien > Chien citadin : respecter les règles

Chien citadin : respecter les règles

En ville, les propriétaires de chiens ont des responsabilités et des devoirs qui leur permettent de vivre en bonne harmonie avec les autres citadins. Leur animal ne doit pas constituer une gêne ni un danger pour autrui. Par ailleurs, le milieu urbain n’est pas au premier abord le plus adapté pour un chien et les possesseurs devront donc veiller au bien-être de leur animal et, bien sûr, à sa santé.

Les propriétaires citadins comme tous les autres sont soumis aux obligations inhérentes à tous possesseurs d’animaux comme l’identification, obligatoire pour les chiens de plus de 4 mois. Ils sont aussi responsables des dégâts que pourrait causer leur animal (article 1385 du Code civil).
Mais en plus de ces généralités, il leur faudra être plus particulièrement vigilants sur trois points : la divagation, les déjections et les aboiements.

Prévenir la divagation

La première règle porte sur la garde du chien qui doit toujours rester sous le contrôle de son maître et être tenu en laisse dans les lieux publics.
La divagation d’un animal est interdite selon l’article R.622-2 du Code pénal car elle est susceptible de présenter un danger pour les personnes.
Légalement, un chien est considéré en divagation dès lors qu’il se trouve éloigné seul, à plus de 100 mètres de son maître.  
Une telle situation pourra être punie d’une contravention de 2e classe (150 euros maximum).
En fonction du lieu (voyage dans les transports en commun par exemple) et du type de chien (chiens catégorisés), le port d’une muselière pourra être exigé en plus de la laisse.

Déjections canines

Le ramassage des déjections de son animal est obligatoire et ce, même dans le caniveau. Le cas échéant, le propriétaire est passible d’une amende de 3e classe (450 euros maximum).

Attention au bruit

En ville, plus qu’en milieu rural, les aboiements peuvent être un problème et considérés comme un « trouble anormal du voisinage » s’ils sont intempestifs ou surviennent la nuit. Ils pourront alors faire l’objet d’une contravention de 3e classe.