Accueil > Tous les conseils > Conseils pour chien > Pourquoi traiter un chien ou un chat contre les puces ? Quels sont les risques possibles en cas d'infestation ?

Pourquoi traiter un chien ou un chat contre les puces ? Quels sont les risques possibles en cas d'infestation ?

La puce n’assure sa survit que par le repas sanguin qu’elle prend sur le chien et le chat qu’elle infeste. Lors d'une infestation massive de l’animal par les puces, une anémie et une grande fatigue peuvent se produire du fait de la spoliation sanguine créée par l’insecte qui le parasite.

La salive de puces, un allergène puissant

Certains chiens et chats sont allergiques à la salive de puces.
Le chien peut développer une dermite allergique aux piqûres de puces qui est un des premiers motifs de consultation en dermatologie vétérinaire canine.
Les signes visibles sont assez caractéristiques de l’infestation de l'animal qui est alors sujet à de fortes démangeaisons pouvant occasionner des rougeurs et des zones de dépilation plus ou moins étendues. Si le chien se lèche pour tenter de se soulager, les plaies de grattage risquent de se surinfecter.
Chez le chat, l’allergie à la salive de puces peut occasionner une dermite miliaire. Elle doit son nom à la présence de petites croûtes ressemblant à des grains de mil et ressenties lors du passage de votre main sur l'animal.

Aussi, il est fortement déconseillé de poser une pipette antipuces sur une peau inflammée. Il faudra d’abord consulter le vétérinaire afin qu’il prescrive le traitement adapté pour soulager l’animal et stopper les démangeaisons. Une pipette pourra ensuite être appliquée.
La prise d‘un antiparasitaire sous forme de tablettes ou comprimés peut être une alternative à la pipette lorsque la peau est à vif.

Penser aussi à la vermifugation

Certaines puces sont porteuses de vers digestifs. Ainsi, lors de la présence de puces, il est conseillé de bien vermifuger l’animal si cela n’a pas été réalisé selon le calendrier de vermifugation recommandé en fonction de son âge et de son stade physiologique.
Il est fortement conseillé de traiter l'habitat et tous les animaux du foyer avec un antipuces adapté à leurs espèces.

Demandez conseil à votre vétérinaire pour les traitements antiparasitaires adaptés à votre situation.