Accueil > Tous les conseils > Conseils pour chien > Quels sont les signes de la piroplasmose chez le chien ?

Quels sont les signes de la piroplasmose chez le chien ?

La piroplasmose est une maladie provoquée par la tique suite à l'introduction d'une babésie ou piroplasme dans le système sanguin du chien qu'elle pique lors de son repas de sang. La piroplasmose est une maladie grave et potentiellement mortelle si elle n'est pas traitée à temps.

Savoir reconnaître les signes de la piroplasmose chez le chien

La piroplasmose se caractérise par la destruction des globules rouges par les piroplasmes ou babésies transmis par la tique infestée lors de son repas sanguin sur le chien et conduit à une anémie et une atteinte rénale. Il est important de ne jamais laisser une tique fixée plus de 24-48 heures sur le chien pour éviter tout risque de transmission et de ne jamais la retirer avec de l’éther ou une solution alcoolique. Optez plutôt pour un crochet à tique.

En cas de pâleur des babines et des conjonctives des yeux du chien et/ou de coloration des urines liée à la filtration par les reins des globules rouges détruits par les piroplasmes : consultez en urgence votre vétérinaire.

De même qu'en cas de doute et si le lien peut être fait avec une balade en campagne ou en forêt ou à la présence de tiques sur la peau du chien, une consultation rapide chez votre vétérinaire est fortement recommandée car la piroplasmose peut être mortelle chez un chien en moins de 48 heures si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Comment protéger son chien ?

Certains antiparasitaires externes permettent de prévenir les piqûres des tiques, des phlébotomes et des moustiques. Ils existent sous forme de pipettes, sprays ou de colliers. Attention, ne jamais appliquer un antiparasitaire externe pour chien à un chat.

Un vaccin contre la piroplasmose existe mais il ne protège pas tous les animaux vaccinés et permet de limiter les symptômes.

Le diagnostic est confirmé par la mise en évidence de piroplasmes dans les globules rouges suite à un frottis sanguin. Le vétérinaire pourra alors mettre en place un traitement spécifique.

Selon l’état d’avancement de la maladie et des lésions au niveau du foie et des reins, le diagnostic est plus ou moins réservé.

Demandez conseil à votre vétérinaire.