Accueil > Tous les conseils > Conseils pour chien > Retirer une tique fixée sur la peau de l'animal : pourquoi ? quand ? comment ?

Retirer une tique fixée sur la peau de l'animal : pourquoi ? quand ? comment ?

Tout le territoire français est concerné par les tiques. Il existe trois espèces de tiques en France dont la répartition géographique varie. Les tiques sont surtout présentes au printemps et à l’automne, lors de temps frais et humide. On les trouve notamment dans les haies en bordure des jardins, les forêts ou les broussailles.

Quels sont les risques liés aux tiques ?

Les tiques sont fortement ancrées grâce à leur rostre à la peau de l’animal ou de l’homme contaminé. Leur rostre leur permet d’assurer leur repas sanguin et de transmettre des piroplasmes au chien contaminé.
Il est conseillé de les retirer au plus vite car les risques de transmission de maladies infectieuses sont importants : par exemple, la piroplasmose est transmise au chien après 48 heures de fixation de la tique.
 

Comment retirer correctement une tique ?

Tout d'abord, évitez de retirer une tique avec une pince à épiler car le rostre a de forts risques de casser et de rester ancré dans la peau créant localement un abcès. Si le chien se lèche, cet abcès risquera en plus de se surinfecter.
Il est aussi déconseillé de vouloir endormir une tique avec de l’alcool ou de l’éther car cela favorise le relargage d’éléments contaminants (comme les piroplasmes) dans la circulation sanguine de l’animal infesté.
Optez pour un crochet à tique afin de la retirer efficacement en la dévissant par un geste de rotation. Une fois la tique retirée, il sera utile de désinfecter sa zone de fixation avec un antiseptique.
Un vaccin pour lutter contre la piroplasmose existe. Il permet de limiter les symptômes liés à la maladie mais ne protège pas tous les animaux vaccinés.

Demandez conseil à votre vétérinaire.