Accueil > Tous les conseils > Conseils pour chat > Castrer son chat ou stériliser une chatte : des conseils pour prendre la bonne décision

Castrer son chat ou stériliser une chatte : des conseils pour prendre la bonne décision.

Les chaleurs chez la chatte ont lieu à compter de sa puberté et les signes ne trompent pas. Du fait de leur fréquence très rapprochée, la stérilisation peut être envisagée. Chez le mâle, la castration peut aider parfois à diminuer certains comportements gênants (fugue, marquage urinaire…).

La chatte a des phases de chaleur très rapprochées

La puberté chez la chatte apparaît vers l’âge de 7 à 12 mois. Les chaleurs ont lieu environ toutes les 3 semaines et durent en moyenne 12 jours. Mais leur fréquence dépend de la race de la chatte. Certaines races ont des chaleurs plus rapprochées. Le repos sexuel n’est que d’une à trois semaines.
Ainsi, le propriétaire sera témoin d’environ 3 à 8 cycles par an selon la race, lors des périodes de jours longs, principalement au printemps et en été. Lors des chaleurs, la chatte adopte une position de lordose (position du dos « courbé ») et émet des miaulements caractéristiques et parfois stridents.

La stérilisation, une opération fréquente en clinique vétérinaire

L’ovulation est provoquée à chaque coït. Si on ne souhaite pas faire reproduire sa chatte, il peut être intéressant d’envisager une stérilisation. Celle-ci sera réalisée par voie chirurgicale par le vétérinaire sous anesthésie générale soit par retrait des ovaires (ovariectomie) soit par retrait des ovaires et de l’utérus (dans le cas d’une infection de l’utérus par exemple). On parle alors d’ovario-hystérectomie. Généralement, on peut faire stériliser sa chatte juste avant les premières chaleurs mais l’intervention peut aussi avoir lieu à l’âge adulte.
Le chat mâle peut être castré tout au long de sa vie mais il est toujours préférable de le faire avant sa puberté (dès 6 mois).

Conséquences possibles des interventions de stérilisation dans l’espèce féline

Des effets bénéfiques de la castration sur la limitation de l’agressivité et du marquage urinaire ainsi que sur les risques de développer des tumeurs mammaires sont parfois rapportés mais sont à discuter au cas par cas avec votre vétérinaire.
Toutefois, un risque de prise de poids suite à l’opération est possible. Votre vétérinaire pourra vous recommander de placer le chat ou la chatte sous aliments spécifiquement élaborés pour les animaux stérilisés (moins riches en matières grasses) ou aliments light pour limiter le risque de surpoids.

Demandez conseil à votre vétérinaire.