Accueil > Pomme de terre : un toxique pour les animaux

Pomme de terre : un toxique pour les animaux

 

Très appréciée et consommée par les Français, la pomme de terre peut être toxique pour les animaux, surtout ingérée crue, même sous forme d'épluchures. 

 

Contexte

La pomme de terre (Solanum tuberosum) est considérée comme l’un des aliments de base de l’humanité. Il en existe plus de 3 000 variétés.

Pourtant, elle présente une toxicité liée à la présence d’un alcaloïde, la solanine, dans les feuilles, les bourgeons, les fleurs, les baies, les pelures de pomme de terre et surtout dans les tubercules germés ou verdis. La cuisson normale ne dégrade pas la solanine.

La teneur de la pomme de terre en solanine dépend de plusieurs facteurs : exposition au soleil, tubercules meurtris ou germés, forte pluviosité, températures basses (inférieures à 8° C), etc.

 

Intoxication

De nombreuses espèces animales sont susceptibles d’être intoxiquées par la solanine et parmi elles, les carnivores domestiques, surtout le chien.

Ce dernier s’intoxique généralement par accident en volant et ingérant des pommes de terre crues verdies ou germées. 

L’incorporation de pomme de terre pelée et cuite dans la ration ménagère du chien est sans risque.

Cliniquement, l’intoxication est aiguë et se manifeste par des troubles digestifs : vomissements et une hypersalivation 2 à 3 heures après l’ingestion, suivis d’une constipation puis d’une diarrhée. 

Dans les formes graves, des troubles nerveux peuvent être présents et la mort peut survenir après paralysie puis coma.

Quelle que soit la quantité ingérée, la consultation d’urgence et l’hospitalisation s’imposent. Il n’existe pas d’antidote connu et le traitement est symptomatique et conduit à une évolution généralement favorable, sauf pour les formes nerveuses au pronostic sombre.