Accueil > Toutes les actualités > Régime Barf : prévenir le risque bactérien

Régime Barf : prévenir le risque bactérien

Le régime Barf, qui désigne une alimentation à base de produits crus et essentiellement de la viande est à la mode. Néanmoins, ce type d’alimentation présente plusieurs risques sanitaires, notamment celui de la contamination bactérienne des aliments. 

Le barf, qu'est ce que c'est ?

Barf est l’acronyme de « Biologically Appropriate Raw Food » (on trouve aussi la traduction Bones And Raw Foods), ce qui se traduit par « Nourriture crue biologiquement appropriée ». Ce type de régime vise à se rapprocher de l’alimentation naturelle des chiens et donc privilégie la viande pour cette espèce carnivore. Mais le régime n’est pas seulement carné, il peut intégrer d’autres ingrédients crus indispensables à une ration canine équilibrée.

 

Des risques sanitaires potentiels

Certains régimes Barf contiennent des abats n'ayant subi aucun traitement permettant de réduire leur charge bactérienne et présentent donc un risque infectieux potentiel.

Une étude suédoise* a objectivé ce risque en analysant des échantillons congelés de 60 aliments Barf produits par 10 fabricants pour déterminer leur teneur en différentes bactéries.

Des Enterobacteriaceae ont été détectées dans les 60 échantillons. 31 échantillons dépassaient les 5 000bactéries/g, ce qui correspond au seuil d'hygiène admis selon les règlementations de l’Union européenne.

D’autres taux élevés de bactéries ont été trouvées dans un moins grand nombre d’échantillons : Clostridium perfringens (2 échantillons), Salmonella (4 échantillons), Campylobacter (3 échantillons). Ces résultats montrent qu’il est essentiel de maintenir une bonne hygiène lors de la conservation, de la manipulation et de la distribution d’un régime Barf pour limiter les risques sanitaires potentiels pour les animaux et les humains, en particulier des individus jeunes et immunodéprimés.

* Vet Rec., 4 mars 2019.

 

 

Visuel Barf Photo @hansreniers