Nos équipes sont pleinement investies pour assurer la continuité de vos services. Afin de garantir au mieux notre réactivité, nous vous invitons à effectuer l’ensemble de vos démarches via votre espace dédié, sur ce site, et à privilégier notre formulaire de contact pour toute demande. Nous vous remercions par avance de la compréhension dont vous saurez faire preuve.

Accueil > Toutes les actualités > Le 27 juin, dites #stopalabandon !

Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie, le 27 juin, dites #stopalabandon !

 

Le samedi du dernier week-end de juin est une journée dédiée à la sensibilisation du plus grand nombre à la problématique de l’abandon des animaux.

Une date symbolique, qui correspond au départ des vacances estivales mais surtout, au début du pic des abandons.

Cette année, l’association Solidarité Animal appelle notamment à signer la Charte du Maitre Responsable.

 

L'abandon, un problème européen qui concerne plus partucilèrement la France.

Dans le rapport que le député des Alpes Maritimes, président du groupe "Condition animale" à l'Assemblée nationale et Dr Vétérinaire Loïc Dombreval vient de présenter au 1er ministre et au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation son rapport dédié au renforcement de la protection animale, il est rappelé le nombre croissant d’abandons d’animaux en France.

L’approche des vacances d’été annonce, chaque année, l’abandon de milliers d’animaux. De multiples raisons pourraient expliquer un tel agissement mais ne le justifient en rien.

En effet, l’abandon est considéré comme un acte de cruauté envers l’animal, considéré comme de la maltraitance, qui est puni par une peine de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende par le code pénal**.

Si certains animaux sont amenés directement dans des associations et refuges, beaucoup trop nombreux sont ceux qui sont tristement laissés sur la voie publique, dans la campagne, les forets ou pire encore, dans des lieux reclus, les exposant ainsi à la souffrance (faim, soif, peur, errance...) et aux dangers (accidents, pièges ..)

Le problème de l’abandon touche l’ensemble des pays européens. Cependant, la France dont la population animale est la plus importante, se classe au premier rang des abandons d’animaux.

 

Une « journée mondiale contre l’abandon des animaux domestiques » dédiée à sensibiliser le plus grand nombre

Menée par l’association Solidarité Animal*, l’objectif de cette journée est d’alerter le grand public ainsi que les professionnels et politiques.

Cette année, l’association propose au public de s’engager en signant une « Charte du Maitre Responsable » qui détaille 15 points clés dont la stérilisation - qui permet d’endiguer la surpopulation, l’éducation de l’animal - qui permet d’entretenir une relation homme-animal la plus respectueuse de chacun, l’attention, le soin, l’alimentation … en plus de l’acquisition qui doit être murement réfléchie.

L’identification est le point numéro 2 de cette charte.

Obligatoire en France mais encore trop peu appliquée, surtout chez les chats, l’identification est pourtant la première étape incontournable de protection d’un animal.

Elle officialise le lien entre un animal et son maitre, ce qui est notamment bien utile lorsque l’animal fugue ou est perdu.

Les parrains 2020

Cette journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie bénéficie cette année du parrainage de deux célébrités : Karine Ferri et Christophe Beaugrand.

Personnalité engagée pour la cause animale, ce dernier s’était déjà impliqué avec sa chienne Madame à nos cotés pendant la Semaine Nationale de l’identification des chiens et des chats, menée en 2019 et qui a été reconduite récemment, du 8 au 14 juin dernier.

 

Des campagnes nationales dédiées au sujet

En parallèle de la journée mondiale contre l’abandon, deux associations d’envergure nationale dédiées à la protection animale communiquent également autour de ce sujet.

 

L’association SPA

L’abandon, un acte tellement banal que l’on croit en connaitre par cœur les ressorts. L’acte reste bien souvent le problème de quelqu’un d’autre.

La SPA choisit cette année de sensibiliser le public en révélant la dure réalité des conséquences tant physiques que psychologiques de cet acte cruel, à travers le chemin semé d’embuches parcouru par un animal abandonné, laissé seul, livré à lui-même, en terrain hostile, sans protection, sans nutrition, sous le possible joug de blessures, de maladies et de mauvaises rencontres.

La campagne décline 5 grandes thématiques : Abandon, Faim, Violence, Dangers, Peur et s’accompagne d’un film marquant qui présente l’animal comme un « survivant ».

 

La fondation 30 millions d’amis

Pour lutter contre l’abandon, la fondation choisit d’aborder le sujet à sa source : l’acquisition de l’animal et liste 10 propositions phares afin d’endiguer les achats d’impulsion, de responsabiliser l’acquéreur et plus largement d’éduquer les plus jeunes dans ce sens, d’appliquer l’identification et la stérilisation de l’animal …

Elle présente son propos sous l’angle marquant d’un sujet qui va parfois de paire avec celui de l’abandon : l’euthanasie. Au travers d’un slogan choc, l’animal est présenté comme un « innocent » qui ne mérite pas cette peine. La fondation invite alors le public à s’engager pour « sauver des milliers d’innocents », et mettre fin à l’euthanasie en signant une pétition.

 

 

 

* L’association Solidarité Animal (anciennement Solidarité Refuges) est une association, créée en juillet 2018, pour favoriser et organiser l’aide à destination des refuges et associations qui recueillent des animaux abandonnés ou errants. Notamment en facilitant la mise en relation des personnes et entreprises qui souhaitent, de manière bénévole, apporter une aide matérielle ou des services. Solidarité-Animal.com

 

** L’article 521-1 du Code pénal établit que « exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende. En cas de condamnation du propriétaire de l'animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal statue sur le sort de l'animal, qu'il ait été ou non placé au cours de la procédure judiciaire. Le tribunal peut prononcer la confiscation de l'animal et prévoir qu'il sera remis à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée, qui pourra librement en disposer. »

 

En savoir davantage

Sur l’abandon 

Les animaux errants 

Consulter la Charte du Maitre Responsable 

Télécharger les flyers de la Journée Mondiale contre l’abandon